Le syndrome de Lillte

 

La diplégie spastique, également appelée maladie (ou syndrome) de Little, est une forme de paralysie cérébrale infantile caractérisée par une importante spasticité (étirement rapide d'un muscle qui entraîne trop facilement sa contraction réflexe qui dure un certain temps.)des membres inférieurs chez le jeune enfant. Les muscles atteints sont généralement ceux des jambes, des hanches et du pelvis.

 

Cette affection consécutive à une encéphalopathie anoxique fœtale a été décrite pour la première fois par le chirurgien orthopédiste britannique William John Little.les enfants atteints par ce genre de pathologies sont appelés infirmes moteurs cérébraux ou IMC. Le syndrome de Little se manifeste chez ces enfants dès leurs premiers mois de vie, souvent nés de manière prématurée ou dans les suites de complications lors de l'accouchement, comme une insuffisance d'apport sanguin pour le bébé ou asphyxie.

 

La maladie de Little se caractérise par une paralysie plus ou moins importante des membres inférieurs. L'enfant atteint, d'abord hypoactif, a les jambes en ciseaux lorsqu'il marche.

Il s'agit de la plus fréquente des paralysies cérébrales infantiles (70 % des cas environ).

 

Symptômes :

 

Le syndrome de Little peut se manifester par un ou plusieurs des symptômes suivants :

 

- une rigidité des membres inférieurs, voire des membres supérieurs ;

- une attitude anormale des membres lors du repos ;

- des spasmes musculaires ;

- une réduction de la mobilité ;

- une difficulté à la réalisation des mouvements ;

- une intelligence généralement altérée, mais parfois conservée ;

des anomalies souvent associées comme des troubles urinaires, des difficultés lors de la mastication et de l'articulation ;

-une croissance anormale avec des déformations osseuses.

 

Le diagnostic

 

Le diagnostic du syndrome de Little peut être suspecté dès les premiers mois de la vie de l'enfant. Néanmoins, le diagnostic ne pourra être porté qu'après l'âge d'un an lors du développement psychomoteurde l'enfant qui montrera des anomalies citées ci-dessus. L'objectif de l'examen est de relever des attitudes caractéristiques du syndrome. Le recueil des circonstances de l'accouchement et du terme de la grossessefont partie intégrante du diagnostic.

 

Les cellules du cerveau étant irremplaçables, le syndrome de Little n'a pas de traitement curatif, car les lésions subies à la naissance sont irréversibles. Il existe néanmoins, des solutions pour rendre la vie de l'enfant moins pénible grâce à une prise en charge spécialisée permettant d'améliorer l'autonomie de ces enfants.

Suivez nous

  • Facebook Classic